Modèle procuration bancaire suisse

Pendant des décennies, l`Association des banquiers a mené des enquêtes régulières sur la qualité et la popularité des banques. Les résultats peignent toujours la même image: la satisfaction et l`opinion concernant le système bancaire en général fluctuent, quoique à un niveau élevé, mais sont fortement influencées par les événements actuels impliquant les banques, la place financière et la politique. Toutefois, lorsqu`il s`agit de leur propre banque, celle avec laquelle ils entretiennent une relation d`affaires, les répondants leur donnent une cote d`approbation très élevée et démontrent des niveaux de satisfaction Records. De plus, comme l`a reconnu cette semaine Thomas J. Jordan, Président du Conseil d`administration de la Banque nationale suisse, «le pilier le plus important des activités d`exportation des banques suisses – la gestion de fortune transfrontalière – a subi d`importants dommages à la réputation». Contexte responsabilité contractuelle de la Banque les dommages à la réputation ne se limitaient pas uniquement aux banques, mais s`étendaient à la place financière et au pays dans son ensemble. Il n`est guère surprenant que le SBA ait appuyé les deux commissions historiques d`établissement des faits, dont les résultats ont ensuite prouvé que – contrairement à la vague de récriminations des États-Unis – les banques suisses n`avaient en aucune façon systématiquement enrichi leur aux dépens des victimes de l`Holocauste. De l`année 2000 jusqu`au début de la crise des subprimes aux États-Unis, l`opinion publique a recommencé à reculer en faveur des banques suisses. De 2007 à 2009, la place financière suisse a connu une période particulièrement agitée, en grande partie en raison des problèmes entourant l`UBS. Comme dans le cas du différend fiscal avec les États-Unis en 2009, la situation nécessitait une intervention massive à la fois par la Banque nationale suisse et politiquement. Cependant, par rapport à d`autres centres financiers, la Suisse a très bien fait face à la crise financière.

L`Association des banquiers n`est pas seulement un représentant de l`industrie; C`est aussi un penseur progressif dans de nombreux domaines du secteur bancaire et financier. En 2007, il a joué un rôle de chef de file dans la lutte sérieuse contre les scénarios futurs. Plus tôt que les autres parties prenantes de la place financière, l`Association des banquiers a reconnu que la gestion des actifs taxés pour les clients à l`étranger était la voie de l`avenir. L`Association Suisse des banquiers s`est toujours intéressée à certaines questions importantes qui ne sont pas directement liées au secteur bancaire, mais qui en constituent les fondements ou qui constituent l`opinion publique des institutions financières. La décision a été accueillie favorablement par les commentateurs, car elle précise clairement l`obligation de la banque envers les détenteurs de procuration. Elle clarifie également la différence entre le devoir de diligence raisonnable en fonction de l`acte et l`obligation des soins découlant des règles relatives à l`accord de mandat. En 1993, le médiateur Suisse des banques a été créé. Le médiateur sert de point de contact pour les clients qui se trouvent dans un différend avec leur banque mais qui ne souhaitent pas intenter une action en justice. L`ombudsman est médiateur entre les parties mais n`a pas de juridiction arbitrale. Elle peut recommander une solution aux parties concernées, mais ne peut pas la prescrire.

Die Kommentarfunktion ist geschlossen.